Words, words, words

Je cause, je cause, c'est (presque) tout ce que je sais faire

13 février 2006

D'une panne

    Ayant par hasard pas mal discuté de blogation et de bloguitude, et à vrai dire d'internautisme, avec des personnes différentes et plus ou moins au courant ces derniers jours, je m'étais fait la remarque plusieurs fois: j'en suis à un stade relativement avancé de monomanie, ca devient très grave.
    Jusque là je l'admettais, et j'assumais.
    Mais ce soir, je crois que je viens de battre des records. Je causais avec ma maman au téléphone, tout en m'escrimant pour brancher l'adaptateur secteur de mon ordi quand soudain, la freebox s'est déconnectée. Et ma conversation est évidemment tombée à l'eau. D'habitude, les déconnexions-freebox sont liées à des états de joie frénétique, de désespoir déchirant ou de poussée d'hormones, enfin bref, ca arrive quand pour une raison quelconque, je m'agite et shoote violemment dans la multiprise cachée sous le bureau.
    Mais là, rien de tout ca. j'étais dans une conversation fort paisible. J'ai d'abord cru que j'avais secoué le truc trop fort en branchant l'ordi. Pas de problème, on reboote, et zou, on rappelle sa môman.

    Sauf que non, en fait. Les petites lumières (qui s'appellent en fait le chenillard, je me coucherai moins bête ce soir que je ne me suis levée ce matin) s'agitaient dans tous les sens, plus ou moins vite, me narguant tant qu'elles pouvaient. Mais d'affichage de l'heure, point. Pas de synchronisation, pas d'accès à Internet, pas de ligne téléphonique. Coupée du monde !!!

    Aussitôt, le vaillant équipage du navire organise la survie: rationnement de l'eau douce et des vivres, lancement de musique douce pour calmer mes nerfs qui s'échauffaient rapidement, visionnage des photos du week-end, histoire de tromper l'attente. Avec évidemment un oeil sur l'écran et les photos, et un sur le cadran de la freebox, qui continue à cheniller gentillement (ptain il doit s'emmerder le vermisseau, là, à tourner en rond comme un con), et le passage régulier de la tête sous le bureau pour des rebootages successifs.

    Au bout d'une heure et demie, n'y tenant plus, je farfouille dans les cables, je débranche le téléphone et le rebranche directement sur la ligne france telecom. Et j'appelle mon popa. Pasqu'une fille en détresse, souvent, ca appelle son papa. Qui me rappelle qu'à mon âge, je devrais savoir que même un papa formidable n'est pas omnipotent. Ecroulement des murailles de mes illusions, même pas besoin de trompette.
    Et là, c'est le drame. Pour téléphoner, j'ai été obligée de couper la musique. Et du coup, je m'énerve toute seule.

    "-Et si je lui mettais un coup de pied?
    -Euh, je te le déconseille, mais tu es libre ma fille.
    -Mais elle me nargue, là, tu crois que je la vois pas, elle me cherche, elle le fait exprès, elle sait que j'ai été privée d'internet depuis midi, et que j'avais plein de trucs à faire ce soir (presque que de la glande, mais de la glande im-por-tan-te).Ca m'eneeeeeerve. J'peux pas envoyer mes photos, j'attends des mails, j'dois réserver ma place à la BNF pour demain, je voulais t'envoyer le brouillon d'un truc important pour que tu me dises ce que t'en penses et en plus j'ai RIEN à lire ce soir! (nan, je ne suis pas une pro du pathos du tout du tout)
    -Euh, oui, je suis désolé de ne rien pouvoir pour toi
    -Et si je la mordais?
    -Bonne idée..
    -Ouais tu crois?
    -Ben ca la fera pas marcher, mais si ca peut te calmer..
    -Mais non, ca me calmera pas!
    -...
    -Et moi qui ai justement fait de la pub à Free auprès de plein de gens ces derniers temps, en disant que ca merdait jamais, que c'était fantastique. je me vengerai!
    -Ben oui, tu l'aimais beaucoup, avant ta freebox..
    -Ouais mais avant elle marchait.
    -Alors comme ca, d'une seconde à l'autre, elle qui avait toutes les qualités, elle a tous les défauts?
    -Nan, juste un. Elle marche pas. Mais c'est un GROS défaut.
    -Oui, c'est vrai que pour un appareil éléctrique... Mais tu es quand même bien inconstante, au moindre coup de trafalgar...
    -...
    -...
    -Tu veux pas lui envoyer Didi (le chat)? Il pourra la griffer, lui, et puis la mordre, aussi.
    -Euh ouais, mais tu peux pas le faire toute seule?
    -Nan, Didi, il fait peur, et il fait ca mieux que moi!
    -(en rigolant) Didi?
    -Ouais bon ok, il est pas très méchant. Euh... il peut l'emmiauler à mort, ptet. Pasque ca, pour le coup, il sait faire..
    -C'est vrai.
    -Ah mais en fait c'est plus la peine, elle est mourue, là, elle clignote plus.
    -Ah?
    -Comment je sais si elle est vraiment mourue? Elle fait ptet semblant pour me piéger.
    -Ben tu fais comme le serpent qui fait le mort, tu le retournes. Si elle se remet dans sa position initiale et continue à faire le mort, c'est qu'elle fait semblant.
    -Ahah ouais, bonne idée. Je vais ptet essayer de la rebrancher aussi.
    -etc....

C'est monstrueux le nombre de conneries que je peux (nous pouvons, mon papa et moi) sortir à la seconde dans ce genre de situation de stress extrême.

Bref, à 22h12, je finis par raccrocher, vu que je viens de me rendre compte que la hotline de Free ne ferme qu'à 22h30 en semaine. Oh miracle, un technien décroche à la première sonnerie (ca m'était jamais arrivée d'avoir moins de 10 minutes d'attente), j'ai même pas eu le droit à Barry White.
Résultat, j'ai plein de tests à faire, pour savoir où ca merdouille. Le gars il était sympa, il a même dépassé l'heure de fermeture pour tout m'expliquer en détail.
J'ai fini par démonter toute mon installation, tout transférer dans la cuisine, et refaire les branchements sur une prise secteur et une prise téléphone différentes. Et ca maaaaaaaaaaaaaaarche;

Cri de victoire, danse de joie dans l'appartement.

Je suis pitoyable.
Faut que je me soigne.

Posté par Mlle Moi à 23:26 - Internautisme - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    Nous sommes tous malades

    C'est un peu niais et beaucoup nul comme commentaire, mais : cette note est fantastique !

    Posté par STV., 13 février 2006 à 23:35
  • J'ai répondu à un sondage où on me demandait si je consultais souvent internet, j'ai répondu "compulsivement"...
    6 mois que je suis connectée et déjà atteinte...

    Posté par Sissyneck, 14 février 2006 à 07:43
  • J'ai une question bête : tu vas faire comment quand tu seras chez les sauvages ?

    Oui, je fais la fière parce que j'ai passé 3 jours sans internet chez mes parents, et, tu sais, je n'en suis pas morte Mais j'avais mon kit de survie : ipod + DANDY WARHOLS DANDY WARHOLS DANDY WARHOLS DANDY WARHOLS

    Posté par Amarante, 14 février 2006 à 08:00
  • STV: pas grave, j'aime bien les commentaires beaucoup nuls comme ca

    Sissyneck: ouais, enfin normalement, au bout de 8 ans, ca devrait s'etre un peu calmé, chez moi, non?

    Amarante: je crois pas que la situation soit tout à fait la même, et je pense que j'aurai autre chose pour m'occuper là-bas. Quant au terme de "sauvages", même au second degré, il me gêne un peu ...

    Posté par Mlle Moi, 14 février 2006 à 08:47
  • J'adore le passage avec le chat.

    Et pis sinon : tu n'es pas seule dans l'enfer de la drogue internautique. Nous sommes tous des dépendants. Il va falloir créer une nouvelle associations : les Ouèbaccros Anonymes, kesss t'en penses?

    Posté par Crooke, 14 février 2006 à 09:36
  • Que la freebox soit avec toi

    Boarf... sans déconner, quand je pars en vacances, ne pas avoir accès au net ne me manque pas. Par contre c'est sûr que de ne pas avoir de connexion chez moi le soir où le week-end par temps de pluie, c'est pas pareil.
    Tout est une question de point de vue, comme dirait mon vieux maître Obi-Wan Kenobi.

    Posté par STV., 14 février 2006 à 12:12
  • Aucune Freebox n'a été maltraitée

    Ca remarche avec une autre prise certes! Mais ça n'explique pas pourquoi ça a merdé pour commencer.

    Posté par Bakemono, 14 février 2006 à 16:36
  • Crooke: ouais, bonne idée. Pis là, on est sures d'avoir du peuple.

    STV: ui, je pense que les gens me manqueront, mais pas forcément le clic maniaque, intempestif et pathologique

    Bakemono: probablement un faux contact quelque part, faut juste que j'arrive à déterminer ousque.

    Posté par Mlle Moi, 14 février 2006 à 20:08
  • Le sauvage, c'était du 36e degré. Tu m'excuseras de ne pas pouvoir t'imaginer autrement qu'avec une saharienne beige, des bandes molletières et un casque colonial, armée d'une machette au milieu de la jungle !

    Et même quand tu as de l'occupation, je sais bien combien tu es accro à internet et au téléphone (parlant en connaissance de cause, puisque je multiplie de mon côté les téléphones :p)

    Posté par Amarante, 14 février 2006 à 20:22
  • Il fallait

    m'envoyer un mail Pfff (qu'est-ce qu'il peut être con ce mec quand il s'y met !)
    Le coup du chat c'est pas mal : j'essaierai si ça m'arrive. Bon je n'ai pas de chat certes, mais je t'enverrai un mail pour que tu me prête le tien Pfff (qu'est-ce qu'il peut être con ce mec quand il s'y met !)
    Bises

    Posté par Martin Lothar, 15 février 2006 à 00:01
  • Martin

    J'ai bien essayé de hurler à la lune par la fenêtre, mais je dois pas avoir assez de coffre :p

    Posté par Mlle Moi, 15 février 2006 à 00:20
  • Elle est drôle cette note. Mignonne. Tiens, tant qu'à faire, allons voir si la rose machin était éclose parce que mine de rien vous prenez de l'âge et tout et tout. Alors comme disait Ronsard aimez avant d'être toute décrépite comme du vieux ciment (c'était vraiment un homme doué avec les femmes).

    Posté par zeugme, 15 février 2006 à 01:50
  • bon moi j'ai eu peur que ça finisse mal : quand tu as sauté de joie pasque ça remarchait grâce au gentil technicien (et à toi qui a tout bien fait), tu aurai pu shooter dedans d'allégresse... Remarque à ce moment-là tu aurais proposé au gars de venir directement

    Posté par Gamacé, 16 mars 2009 à 23:51
  • Tiens, je me demande ce qu'il devient, Zeugme.

    Posté par tippie, 17 mars 2009 à 00:03

Poster un commentaire