Words, words, words

Je cause, je cause, c'est (presque) tout ce que je sais faire

07 août 2006

Du test félin

    J'aime beaucoup les chats. Plus que les chiens. J'aime les regarder, les caliner, les embeter, jouer avec (dans les deux sens du terme...). Une bestiole qui pionce 20h sur 24, qui se lave toute seule, qui peut rentrer ses griffes, à qui il suffit en général d'ouvrir la porte pour qu'elle aille se promener toute seule (enfin en théorie, parce que j'en connais qui..), qui n'est pas toujours là à baver en attendant un signe d'amour, une bestiole comme ca, c'est exactement ce qu'il me faut. Un animal juste indépendant et individualiste comme il faut, oscillant entre un dédain royal (parfois à la limite de l'autisme) et des périodes de socialisation caline, avec ronronnements indécents et oh oui, gratouille moi le ventre et le dessous-du-menton.
    J'ai les mains marquées par des vieilles cicatrices blanches, et depuis quelques jours, les bras sillonnés de petites griffures rouges (les chatons qui grimpent partout, vous escaladent, se cassent la gueule dans leur sommeil parce que merde, vous etes definitivement trop verticale pour eux, et se raccrochent où ils peuvent, comme ils peuvent.
    Même leurs conneries (surtout leurs conneries, en fait :D) me font marrer. Les patauds, les futés, les caractériels, les bonnes pâtes.
    Comme mon appartement de 25 m carrés au quatrième ne se prête pas trop à l'adoption d'un chat, je me console chez les autres. Chez ma soeur par exemple, qui avait déjà deux chats, et chez qui s'est pointé il y a quelques jours un adorable chaton, visiblement bien décidé à s'installer. Et comme mon ptit frère et moi, on reste dans cette maison deux jours après le départ de tout le monde, j'ai tout le loisir d'en profiter.

    N'empêche. Depuis 24 heures, entre le gros chat qui ne manque pas une occasion de s'infiltrer dans la maison (d'où il est banni pour cause de propension à marquer abusivement son territoire), et de pisser quelque part sur son passage quand on le refout dehors, et la petite chatonne qui

  • nous refile ses puces
  • miaule toute seule en permanence
  • nous ronronne dans les oreilles pendant qu'on regarde un dvd
  • nous prend comme élément d'un quelconque parcours du combattant au même titre que les chaises de jardins, les arbres, les tables, et le canapé (hier j'étais au téléphone, elle a escaladé ma chaise par derrière et commencé à me grimper dans le dos, je vous raconte pas le cri que j'ai poussé dans les oreilles de ma pauvre maman)
  • cherche systématiquement à marcher sur le clavier où l'on tape
  • veut visiter la poubelle, le lave-vaisselle, les paniers à linge, le recoin sous l'escalier, les trous dans le parquet sous les éléments de cuisine

je crois que je suis testée, comme future proprietaire de chat(s). Mais ca va, pour l'instant, je survis :)

Bon, c'est pas tout ca, je vais aller acheter de l'antipuces, quand meme.

Posté par Mlle Moi à 15:45 - En un mot comme en cent - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    Génial

    Comme ça, quand tu seras vieille et que tu auras plein de chats, je pourrai venir chez toi pour prendre ma dose de félins

    Posté par Crooke, 08 août 2006 à 10:23
  • Ronron Ronron Ronron Ronron...

    Posté par STV., 08 août 2006 à 10:50
  • Regle numero 1: toujours verifier avant de mettre une machine en route (lave-linge, seche-linge, lave-vaisselle...) que le chaton ne se trouve pas dedans...

    Rigole pas. Le mien m'a fait le coup deja ! *roll*

    Posté par Tippie, 15 août 2006 à 12:24

Poster un commentaire