Words, words, words

Je cause, je cause, c'est (presque) tout ce que je sais faire

13 septembre 2007

D'un réveil en douceur

    Les matins où le marteau-piqueur municipal se substitue à mon surmoi défaillant, c'est vraiment dur.



  Et vu la longueur du trottoir que ces braves gens ont décidé de refaire, quelque chose me dit que je vais etre debout tôt pendant au moins une semaine :-/

    A moins qu'avec boules-quiès performantes dans les zoreilles et un oreiller ou deux sur la tête, j'arrive à faire abstraction... Hmm, y a de l'idée..

------------------
Les mots sur la musique:

"Tous les jours c'est monotone, dans nos oreilles atones
les sanglots longs des marteaux piqueurs résonnent.
Pas une rue, pas une venelle sans travaux, sans tracto-pelle.
Comme dans un bout d'Emmental, les trous foisonnent. "

Faut que ca creuse, Les Goristes

Posté par Mlle Moi à 09:21 - Du sommeil à mon sommeil - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Tu sais y a encore mieux que les boules Quiès...

    (et sinon c'est étrange, ce matin j'ai ouvert un œil à 07:24, bien avant que le réveil hurle...)

    Posté par Thomas, 13 septembre 2007 à 11:20
  • (Zut, il m'a piqué mon commentaire)

    Posté par STV., 13 septembre 2007 à 11:37
  • Psa moyen d'aller dormir ailleurs ?

    Posté par Tip', 13 septembre 2007 à 19:42
  • Thomas: oui, mais j'ai DEUX oreilles

    STV: euh..

    Tippie: si, c'est d'ailleurs exactement ce que je fais, là

    Posté par Nanou, 13 septembre 2007 à 23:10
  • C'est terrible ces marteaux piqueurs qui obligent à faire ce que l'on veut faire... Se lever tôt, aller dormir ou travailler ailleurs...

    Posté par Still, 14 septembre 2007 à 07:55
  • Tu te foutrais pas de ma gueule, toi, par hasard?

    Je sens un brin de causticité dans ta remarque..

    Posté par Mlle Moi, 14 septembre 2007 à 10:14
  • Par hasard ?

    Des bises...

    Posté par Still, 14 septembre 2007 à 14:43
  • Oui, bon, ben tout le monde peut se tromper hein.

    Posté par STV., 14 septembre 2007 à 17:44

Poster un commentaire