Words, words, words

Je cause, je cause, c'est (presque) tout ce que je sais faire

24 avril 2008

D'une féministerie

    Vraiment, je ne suis pas une féministe fanatique, ni rien, hein.
    Mais desfois, je lis des trucs qui m'agacent un tout petit peu sur les bords. Genre cette interview de Jean-Louis Murat:


23

    Un peu plus tôt, il disait aussi:

1

   
    Ouais ouais ouais.
    OK, je suis pas agacée que sur les bords.

Posté par Mlle Moi à 22:49 - En un mot comme en cent - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Bon alors déjà je vais faire la fille super à l'ouest : c ki ??
    Et puis ensuite je dis que je comprends rien de ce qui raconte, à mon avis orthophonique c'est pas grammaticalement correct ;
    et pour finir, dans le peu que je crois comprendre, 'ffectivement, c'pô joli joli, 'spèce de pulsion sexuelle sur pattes qui a besoin de jeunes vierges effarouchées (autrement il trouve ça dangereux, quel courage).

    Posté par Gamacé, 25 avril 2008 à 00:06
  • Etant donne que - comme Mlle Gamace - je ne sais pas du tout qui est ce monsieur et quel est le contexte, je me contenterai de m'exclaffer sur les questions du (de la ?) journaliste. Comme quoi, journaliste, c'est un metier. Paskeu bon, faut quand meme aller les chercher, les questions, la...

    Posté par STV., 25 avril 2008 à 04:41
  • [bruit de gerbe]

    Bah, à défaut de métier, le journaliste connaît le bonhomme, et il sait les questions (débiles, certes) qu'il faut lui poser pour obtenir des réponses croustillantes... Ca sort de quel canard au fait ? Parce que j'ai vu quasiment le même dialogue dans 20 minutes y'a 6 mois.

    Sinon, pour éclairer vaguement quelques lanternes, J.L. Murat est un chanteur de rock français un peu atypique, et amha un peu surfait. Ah, et sinon, à l'égo aussi grand que sa gueule. J'imagine que c'est souvent le cas des gens qui prennent position. Mais on ne peut pas lui retirer ça (même si c'est sur tout et n'importe quoi).

    Posté par Nimwendil, 25 avril 2008 à 09:08
  • J'ai du mal à envisager qu'il puisse croire à ce qu'il dit. Je pense qu'il ne cherche qu'à attirer l'attention dans un but publicitaire et que cela ne va pas plus loin...

    Posté par Aurele, 25 avril 2008 à 09:27
  • Allons un peu d'indulgence : comme il le dit lui-même, on lui a travaillé chaque gène au burin. Qui, aprèa un tel traitement, ne verrait partout des entrecuisses (dans les plis d'une feuille d'impôt par ex, c'est l'époque)? Oui, il est vraiment urgent de faire bouger les choses. Et pas qu'un peu.
    Et si on donnait le droit de vote aux sex-toys ?

    Posté par mikado, 25 avril 2008 à 09:42
  • J'ai pas de problème avec sa grammaire, personnellement.

    J'ai, en revanche, un probleme avec le journaliste qui pose les questions, avec "Trois couleurs" (le "magazine" de MK2) qui publie cette interview débile, même dans un but probablement principalement publicitaire.
    J'ai un problème avec les rapprochements sextoys->femme, sextoys->femme se passant d'homme, femme libérée->femme se passant d'homme, homme-> bon qu'à donner du plaisir/ à se reproduire.
    Je parle même pas du coup de la traînée ou des filles incapables de pulsions sexuelles.

    je pense en effet que c'est de la provoc, mais pour autant, je suis pas persuadée qu'il y ait beaucoup de second degré là-dedans. Du coup, ca me fait pas trop rigoler

    Pour le coup, les trobadors (auxquels Murat est plusieurs fois comparé dans l'article) avaient une façon nettement plus marrante de faire passer leur misogynie.

    Posté par Mlle Moi, 26 avril 2008 à 01:08
  • euh c'est qui les trobadors ?

    Posté par Gamacé, 26 avril 2008 à 09:53
  • pardon, j'aurais du écrire "troubadours". On a le snobisme qu'on peut, hein :p

    Posté par Mlle Moi, 26 avril 2008 à 21:05
  • A journal con, journaliste con et lecteurs bêtifié. A question conne réponse encore plus conne, tu meurs.
    Imaginer déjà que dieu ait un sexe, c'est prendre las canards sauvages pour des machines à sous.
    C'est quoi un sex-toy ? (désolé de ma ringardise hein !)
    Oui, les troubadours sont désormais les philosophes de ce monde : On mourra toutefois de faim avant d'être étouffé par leur connerie.
    Même le Jauni Alidée (notre Platon de maintenant) aurait répondu plus culturé et peau éthique. C'est vous dire hein !
    Et c'est ainsi que le Grand Connard fut béatifié !
    Mlle Toi : Tu pourrais lire autre chose non ? Ché pas moi : Rustica (si ça existe encore) ou Spirou ? C'est bien Spirou hein !

    Posté par Martin Lothar, 26 avril 2008 à 21:43
  • Ah d'accord (pour les troubadours) j'y avais pensé mais j'étais pas sûre... Par contre je comprends pas ce qu'ils viennent faire là mais tu m'expliqueras.
    Et sinon, d'où il sort son éthymologie latine ? C'est vrai ce truc ??

    Posté par Gamacé, 26 avril 2008 à 23:02
  • rassurée

    d'apprendre que je n'ai pas de pulsions sexuelles et que l'univers n'est qu'un grand utérus triste. Bon tout ça c'est que des histoires d'hormones ...

    Posté par Ennairam, 28 avril 2008 à 14:05
  • Excusez moi l'expression, mais ça sent la veuve poignet tout ça...
    En tout cas je connais pas ce guignol, mais le burin ne semble pas lui avoir réussi...^_^

    ps: Bises à Melle Moi d'un ex aspirant linguiste

    Posté par Dorie, 28 avril 2008 à 15:26
  • Il est carrément inculte, ce monsieur ! s'il allait faire un tour ne serait-ce que sur Wiki pour voir qui est Lilith, il ne la classerait pas dans les femmes soumises, loin de là ! c'est quand même la première - et pour cause - des féministes ... mais il a dû penser que ça ferait culturel de la citer .

    Posté par Gothic Inside, 04 mai 2008 à 20:04

Poster un commentaire