Words, words, words

Je cause, je cause, c'est (presque) tout ce que je sais faire

05 septembre 2009

Variations.

   Hier matin, je suis sortie d'un immeuble du 3ème arrondissement, les yeux encore un peu humides, la tête pleine, et plutôt satisfaite de moi. Bonne matinée.   Hier soir, je suis sortie d'un immeuble du 20ème arrondissement, les yeux encore franchement humides, la tête vide, et pas satisfaite du tout. Mauvaise soirée.       Et puis j'ai couru dans les couloirs du métro pour choper la dernière rame, lu pour me remplir la cervelle d'une autre histoire que la mienne, atteint mon appartement,... [Lire la suite]

29 mars 2009

D'une réponse universelle

     Il est 14h30, et alors qu'on me demande mon programme de l'après-midi, je viens de répondre "je crois que je vais aller me coucher". C'est comme qui dirait ma réponse universelle, celle que j'ai envie de rétorquer (et que je j'use d'ailleurs régulièrement) à presque toutes les questions qu'on pourrait me poser. "Qu'est-ce que tu fais cet après-midi ?""Mam'zelle t'es bien charmante tu veux prendre un café ?""Il y a une expo sympa dimanche, ça te tente ?""Qu'est-ce que... [Lire la suite]
Posté par Mlle Moi à 14:35 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
24 septembre 2008

D'une patate culino-littéraire

    Réveillée à 5h00. Y a du progrès, l'an dernier c'était 4h00... J'ai dormi que 4h, mais je suis assez fraiche, et après avoir bien remué tout ce que je pouvais dans l'appart, histoire de retrouver mes marques et de signaler à mes voisins de manière claire que je suis bel et bien rentrée, je commence à m'ennuyer un peu.    Du coup, je vais m'occuper de la patate lancée par Gamacé il y a quelques jours. Elle a eu le temps de refroidir, mais elle est pas encore gelée. Heureusement, d'ailleurs, parce que je... [Lire la suite]
16 juin 2008

4 jours plus tard.

    Ahah, j'aurais pas du dire que ca allait, c'était le gros piège dans lequel il fallait pas tomber.   Suis terrée chez moi, enfouie (enfuie?) sous ma couette, coincée sous des gros bouquins trash de James Ellroy, et j'ai rien à raconter, vu que quand je lis pas, je dors et je bouffe, depuis la fin de la semaine dernière.    Mais je vais essayer de refaire surface avant de partir, promis.    Des bises.
Posté par Mlle Moi à 23:58 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 janvier 2008

    Narcisse, Eros et Psyché viennent de se manger une série de pains dans la gueule. Ils sont actuellement en train de recompter leur dents et ne sont pas disponibles pour grand chose d'autre. Morphée prend le relai pour quelques jours.
Posté par Mlle Moi à 16:19 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,
09 décembre 2007

    Faudrait que j'aille me coucher, quand même.     C'est marrant comment, même pour quelqu'un qui aime autant dormir que moi, tout un tas d'activités comme ronchonner toute seule, déprimer un bon coup, écrire des mails pas drôles, envoyer chier son frère qui n'a rien demandé, le pauvre, lire 100 pages (roses) d'un bouquin suédois, faire la vaisselle, ranger la lessive, réorganiser un bout de bibliothèque, trier des papelards à ne pas perdre, se faire une tisane, s'abrutir les... [Lire la suite]
Posté par Mlle Moi à 02:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

11 novembre 2007

De l'insatisfaction en ligne de fond.

    Y a des jours où je me donne l'impression d'être ontologiquement incapable d'être satisfaite. Où tout m'irrite. Où tout un tas de trucs ont l'air d'être de bonnes idées. Sauf que pour une moitié, je ne les fais pas, et que pour l'autre, c'est pire, je les fais. Et évidemment, dans ces jours là, les bonnes idées s'effondrent sur elles-mêmes comme des gros soufflés ratés, et deviennent des échecs. Et moi, d'autodéception, je m'affaisse un peu de l'intérieur aussi, à chaque fois.    Et je parle même pas des... [Lire la suite]
Posté par Mlle Moi à 23:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
09 octobre 2007

Des lieux de mon sommeil

    J'aime à dire que je suis capable de dormir à peu près n'importe quand et n'importe où. Si la première partie de l'assertion s'approche beaucoup de la réalité, la seconde doit probablement plus à la symétrie de la formule qu'à la franchise    Il y a les lieux où j'ai effectivement dormi, des lits, des canapés, des lits de camp traitres, des fauteuils, des chaises longues, un ou deux hamacs. Sur des sols herbus, sableux, cimentés, recouverts de tapis ou de nattes, d'une couette ou d'un matelas pneumatique... [Lire la suite]
Posté par Mlle Moi à 01:09 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 septembre 2007

D'un réveil en douceur

    Les matins où le marteau-piqueur municipal se substitue à mon surmoi défaillant, c'est vraiment dur.   Et vu la longueur du trottoir que ces braves gens ont décidé de refaire, quelque chose me dit que je vais etre debout tôt pendant au moins une semaine :-/    A moins qu'avec boules-quiès performantes dans les zoreilles et un oreiller ou deux sur la tête, j'arrive à faire abstraction... Hmm, y a de l'idée.. ------------------Les mots sur la musique: "Tous les jours c'est monotone, dans... [Lire la suite]
Posté par Mlle Moi à 09:21 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
28 juillet 2007

D'un matin

    Je me suis réveillée à 7h20, 7h19 pour être exacte, et je me suis presqu'aussitôt extirpée de dessous la couette. Je suis passée devant la fenêtre entrouverte, d'où filtrait un petit courant d'air frais. J'en ai profité quelques instants, avant de passer dans la salle de bain. La douche était presque froide, très agréable. J'en suis sortie au bout de quelques minutes, me suis séchée, et, un peu frissonnante, j'ai trottiné jusqu'à la bibliothèque. J'ai hésité un moment, avant d'en retirer un mince bouquin. Juste... [Lire la suite]
Posté par Mlle Moi à 20:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,