Words, words, words

Je cause, je cause, c'est (presque) tout ce que je sais faire

31 octobre 2008

Dans le vif du sujet.

    Ce matin, en me lavant les mains: "Nom d'un chien, faut que je fasse un peu gaffe, et que j'arrête de me charcuter les mains. Un coup de cutter, un couteau qui dérape, trois bords de feuilles de papier, ça commence à être un peu répétitif. Puis c'est marrant, d'habitude, je ne me coupe pas, je me cogne."     Deux heures plus tard, chez le coiffeur de l'intérieur de la tête: " De toute façon, j'en sors pas, quelle que soit la situation, je m'arrange pour me sentir coupable."    Mmh.

22 septembre 2007

D'un grand bavard

    Dans la cuisine. Il voudrait que je lui parle, que je réponde à cette question laissée en suspens, tout à l'heure. Je n'y arrive pas, je bute, je biaise, je contourne, en sachant bien, au fond, qu'il faudra y venir. Et pas seulement parce qu'il le demande. Je le voudrais bien, je ne sais juste pas trop par quel côté m'y prendre.     Je laisse retomber le silence, et il ne le ramasse pas. Un coup d'oeil en coin. Il attend toujours. Mon regard part se promener, et tombe sur les étiquettes aimantées... [Lire la suite]
Posté par Mlle Moi à 21:57 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,
22 juin 2007

D'un lapsus

    "Ce qui est chiant dans les yaourts à l'amour, c'est que les petits grains restent coincés entre les dents"     Bourdel.
Posté par Mlle Moi à 10:56 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :