Words, words, words

Je cause, je cause, c'est (presque) tout ce que je sais faire

01 novembre 2008

De mes projets oniriques

    Ce matin, dans mon dernier rêve de la nuit, j'étais en Papouasie Nouvelle Guinée, ou aux Salomon, peut-être, et je parlais bislama aux gens, et eux me répondaient dans leur pidgin (c'était le même à l'origine, et il s'est différencié en trois langues après la fin du Blackbirding). Bref, eux ils me comprenaient très bien, et moi je pigeais que dalle. J'étais là pour bosser sur la langue du coin, et je passais mon temps à analyser le pidgin, c'était rageant!
    Il était donc temps que je me réveille. Et en me réveillant je me suis dit qu'il fallait que je me grouille d'apprendre les pidgins de PNG et des Salomon (vu que je sais pas lequel des deux c'était) avant de me retrouver là-bas et de perdre du temps à des conneries. Vite vite vite.

   C'est marrant, ça m'est encore jamais arrivé de rêver qu'il fallait que je finisse ma thèse-vite-vite-vite.

  Par contre, j'ai rêvé y a quelques jours que j'avais trouvé l'appartement idéal (j'allais écrire "de mes rêves"...), grand, avec placards et étagères, lumineux, bien placé. Je m'en souvenais très très bien au réveil. J'ai juste oublié de rêver de l'adresse exacte, c'est con.

    Bref. Je suis un peu frustrée, au réveil, ces jours-ci.

Posté par Mlle Moi à 12:23 - Du sommeil à mon sommeil - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Je partage le rêve de l'appartement, et la frustration qui va avec. Quant aux langues, il m'arrive encore de rêver en anglais... mais j'ai bien peur d'être bien meilleur dans mes rêves.

    Posté par STV., 01 novembre 2008 à 12:52
  • Moi, quand je rêve que je vole, je sais que j'en écrase.

    Posté par anita, 01 novembre 2008 à 14:08

Poster un commentaire